Le CADO au XV° Sommet de la Francophonie

Le CADO au XV° Sommet de la Francophonie

Article de décembre 2014

 

La Présidente du CADO, Madame Marie-Louise AKONDJIA, a été invitée du Secrétaire général de la Francophonie, le Président Abdou DIOUF, au XV° Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage qui s’est tenu à Dakar les 29 et 30 novembre 2014 sur le thème «  Femmes et jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement ».

 

Cette invitation est une reconnaissance de « (son) engagement personnel et la forte mobilisation …toujours démontrés … au long des années de la mission du Président

Abdou Diouf à la tête de la Francophonie … ».

La présidente du CADO a profité de son séjour à Dakar pour se rendre à Saint-Louis et procéder, avec la Direction des constructions scolaires du Ministère de l’Education nationale du Sénégal, au lancement officiel du chantier de la rénovation de l’Ecole Emile Sarr (ex Brière de l’Isle).

 

Cette cérémonie a eu lieu le 02 décembre 2014 en présence des représentants de l’Etat sénégalais, des autorités de la ville de Saint Louis, de plusieurs des généreux donateurs qui ont permis le financement de ce chantier, de l’Amicale des anciens élèves, de l’Association des parents d’élèves, de la Directrice, du personnel pédagogique et des élèves de l’École Émile Sarr.

 

La présidente était accompagnée par la Vice-Présidente, Francine Bolduc et la Secrétaire du CADO, Dominique Girault. Quelques membres du CADO présents à Dakar étaient également présents à cette cérémonie (Marie-Cécile Boguo, Christiane Edzimbi, Guylaine Morin)

 

Rappelons que la réhabilitation de l’Ecole Emile Sarr est le troisième projet de solidarité soutenu par le CADO qui y consacre l’ensemble des bénéfices du troisième diner de gala organisé le 15 mai 2014, soit un peu plus de 48 000 euros. Cette somme permettra de financer tous les travaux prioritaires pour redonner un peu de son lustre d’antan à l’Ecole Brière de l’Isle et surtout pour accueillir dans des conditions optimales de sécurité et de confort les 540 élèves qui fréquentent aujourd’hui cet établissement.

 

Il s’agit d’un chantier d’envergure qui exigera la fermeture temporaire de l’école pour une durée d’environ 6 mois.

 

La participation financière du CADO représente environ 80 % du coût du devis validé par la Direction des constructions scolaires du Ministère de l’Education nationale du Sénégal. Le CADO ne désespère pas de réussir, au cours des mois à venir, à mobiliser des financements additionnels pour assurer la prise en charge des travaux restant en suspens : la réfection du bâtiment administratif et des aires de récréation.

   

Pour en savoir plus : Brochure : "Réhabiliter pour construire l'avenir"